image QAI.jpg

QUALITÉ DE L'AIR

LES ACCOMPAGNEMENTS

#1 – Se conformer aux obligations réglementaires et légales liées à l’analyse de la qualité de l’air


#2 - Surveillance, monitoring, analyse de la qualité de l'air intérieur/extérieur.


#3 - Expertise judiciaire pour travaux, sinistres, maladies professionnelles.


#4 - Crise de la COVID-19 : Garantir hygiène et sécurité pour la reprise d’activité.


#5 - Gestion des installations aérauliques pendant la crise de la COVID-19.

#6 - Améliorer la qualité de l'air intérieur grâce à la désinfection par la technologie du plasma froid en continu et en présence humaine sans formation d'ozone, ni formaldéhyde.

 

TRAITEZ L'AIR INTÉRIEUR EN CONTINU ET EN PRÉSENCE HUMAINE AVEC LA TECHNOLOGIE DU PLASMA FROID

Pourquoi le plasma froid pour le traitement bactériologique et viral en traitement de l'air comparativement aux autres technologies ?

L'ozone est un très bon oxydant, mais pollue l'air intérieur via les résidus de dégradation des matériaux de bâtis et de décoration (charge très élevée en COV) et ne permet pas de travailler en présence humaine.

La filtration HEPA et les lampes UVC seules ne traitent uniquement l'air qui passe dans l'appareil. Le traitement bactériologique et viral se fait par une déconcentration du flux. Il faut donc un certain temps pour que l'air soit traité.

La photocatalyse (UVc et TIO2) génère des formaldéhydes dans les premières heures de fonctionnement (résidus de réactions intermédiaires de dégradation) et certains systèmes ne sont pas à même de les détruire ; De plus, les Indices de Performances sont pour la plupart très faible (trio vitesse du ventilateur / puissance de la lampe / surface TiO2 souvent inadapté, la vitesse de passage est trop rapide pour la surface du catalyseur). On peut aussi constater une augmentation considérable du CO2 dans l'air.

GARANTISSEZ HYGIÈNE ET SÉCURITÉ POUR VOTRE REPRISE D'ACTIVITÉ

La gestion du déconfinement et la maîtrise des risques comprennent à la fois des aspects techniques, organisationnels et de communication. Ce sujet est d'autant plus critique qu'il doit être géré dans un planning serré et en parallèle avec de nombreuses autres priorités.

La démarche en détails :

Phase 1 : Etude de cadrage – Définition de la doctrine

Identifier l’ensemble des sujets à traiter (périmètre des locaux concernés, programme de reprise d’activité, personnel et public concerné, sujets d’attente particuliers, etc…)

Assurer une visite de l’ensemble des locaux

Analyser les différents éléments techniques : plan des bâtiments, des réseaux de ventilation, des mesures de prévention mises en place

Rédiger une étude synthétisant l’ensemble de ces éléments et présentant les grands principes d’une opération de désinfection adaptée au contexte (moyens, méthodes, normes en vigueur, mesures de sécurité, mesures d’efficacité, etc…)

Présenter une proposition de doctrine pour la reprise de l’activité et déterminer les éléments pouvant être portés à l’attention du personnel / CSE (plan de prévention COVID-19)


Phase 2 : Audits techniques – Déclinaison de la doctrine à votre contexte

Réaliser un audit complet de la ventilation

Rédiger la stratégie de désinfection et de mesure d’efficacité (identification des zones sensibles, planning, durée, nombre de points de désinfection et de mesure)

Transcrire les mesures de sécurité (organisation et réagencement des bureaux, fermetures d’accès, instruction au service sécurité/incendie)

Produire le document d’information pour la sensibilisation du personnel


Phase 3 : Réalisation de la désinfection

Réalisation de l’opération de désinfection de l’air et des surfaces par voie aérienne (DSVA)

Respect du cahier des charges établi en phase 2

Respect des normes et des mesures de sécurité (biocide certifié NF T72-281)

Fourniture d’un document de conformité

CRISE DE LA COVID-19 : COMMENT GÉRER LES INSTALLATIONS AÉRAULIQUES ?

Dans le contexte de la crise du Coronavirus, une attention particulière est portée à la ventilation des bâtiments, à son rôle dans la maîtrise des risques de diffusion du virus et aux actions à prendre en urgence, puis sur la durée pour conserver le caractère protecteur et rassurant du bâtiment pour ses occupants.

Nos ingénieurs et docteurs, experts en qualité de l’air intérieur des bâtiments, accompagnent les propriétaires et gestionnaires de bâtiments dans la gestion de la crise COVID-19. Rompus aux sujets d’hygiène professionnelle, d’accueil du personnel et du public, y compris sensible, ils apportent des conseils efficaces et réalistes aussi bien pour l’identification des sujets à traiter que dans la mise en œuvre des actions d’évolution des installations, de maintenance, de désinfection et de communication.

METTEZ À JOUR VOS OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES ET LÉGALES LIÉES À L'ANALYSE DE LA QUALITÉ DE L'AIR

¤ Mise en oeuvre du décret n°2015-1926 obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les crèches, écoles maternelles et primaires, pour les centres de loisirs depuis le 1er janvier 2020 et bientôt pour les autres ERP en 2023

¤ Bureaux, Ateliers, Industries, Chantiers

¤ Surveillance, monitoring, analyse de la qualité de l'air intérieur/extérieur

 

LA QUALITÉ DE L'AIR DANS LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) & LES BUREAUX

Tous les ERP et les bureaux sont confrontés à la problématique de la qualité de l’air. De nombreux paramètres de la qualité de l’air intérieur (QAI) peuvent être évalués : les polluants chimiques comme le formaldéhyde, les COV, le benzène, la charge microbiologique de l’air (bactéries, moisissures, etc...), les particules et le niveau de confinement.

La qualité de l’air intérieur d’un ERP ou d’un bureau est fonction de plusieurs paramètres :
- Le bâtiment lui-même : les matériaux de construction et d’aménagement utilisés, le mobilier, le niveau d’isolation, l’efficacité de la ventilation et de la filtration, la maintenance des équipements de traitement de l’air
- La localisation : en zone urbaine ou à la campagne, à proximité d’une zone industrielle, d’un incinérateur de déchets, ou d’un axe routier à fort trafic, etc.
- Des événements ponctuels : travaux, incendie, dégât des eaux, pic de pollution atmosphérique, etc.

Nous accompagnons les propriétaires et exploitants d’ERP sur les sujets suivants :
- Compréhension des enjeux sanitaires et réglementaires
- Audit, diagnostic, mesures réglementaires, évaluation des moyens d’aération, mise en oeuvre du guide pratique édité par le Ministère de l’environnement
- Validation des cibles liées à la qualité d’air pour les certifications HQE / BREEAM / LEED/ WELL Building Standard
- Conseil sur la définition de plans de prévention et de plans d’action, le choix de solutions de traitement de l’air et de surveillance de la QAI
- Assistance à maîtrise d’ouvrage dans la réalisation des appels d’offres, le pilotage des plans d’actions et projets de mise en oeuvre
- Expertise judiciaire
- Communication

enfants creches.jpg

CRÈCHES & ECOLES

Accompagnement dans la constitution des dossiers préalables à l'ouverture d'un site (circulaire du 08/02/2007) et dans la surveillance de la qualité de l'air intérieur des établissements (Décrets n°2012-14 et 2015-1926).

Réalisation de campagnes de mesures, recommandations, rédaction des plans d'actions et communication auprès des parents, élus et personnels.

Pour mémoire, la surveillance de la qualité de l'air devra être réalisée avant les échéances :

- du 1er janvier 2018, pour les crèches, les écoles maternelles et primaires

- du 1er janvier 2020, pour les établissements d'accueil des jeunes enfants,

- du 1er janvier 2023, pour tous les autres ERP

salle_de_réunion_mini.jpg

BUREAUX

Réalisation de contrôles réguliers ou de mesures ponctuelles s'inscrivant dans la démarche du développement durable. Compréhension et définition des besoins spécifiques (nuisances, odeurs, évaluation de l'impact des pics de pollution). Mesure des polluants, des paramètres de confort, audit des systèmes de ventilation. Conseil, recommandations, communication auprès des CHSCT.

musée.png

MUSÉES, BIBLIOTHÈQUES, CONSERVATOIRES, ARCHIVES

Compréhension des enjeux spécifiques : protection et confort des visiteurs, conservation des collections,
exposition aux solvants ou aux matériaux d’isolation 
acoustique. Réalisation de contrôles réguliers ou
ponctuels sur les paramètres de pollution, de confort et de
ventilation. Recommandations de gestion et plans de
prévention adaptés aux enjeux.

salle-operation-1.jpg

HÔPITAUX ET ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

Mesure de l’exposition professionnelle du personnel de santé

Interprétation des fiches de données sécurité

Mesures exploratoires ou recherche de composés spécifiques

Conseil sur le choix des équipements de protection individuels et collectifs, validation de leur efficacité

Conseil et aide à la mise en place des bonnes pratiques conformes aux guides de l’INRS.

piscine.png

PISCINES

Mesure de l’impact du système de désinfection sur la qualité de l’air : exposition professionnelle, corrosion du
matériel, odeurs et nuisances.

Mesure de la trichloramine, des trihalométhanes, des paramètres de confort, réalisation d’audits de la ventilation.

Recommandations pour la prévention du risque professionnel et la gestion des
nuisances.